Avec un poignard

Miné par les déceptions amoureuses et filiales, un homme décide d’aller se perdre à Las Vegas. Entre les amants, les rencontres anonymes et la consommation de substances diverses, il s’abandonne à la bête qui sommeille en lui. Des mois plus tard, on le retrouve à Berlin, où il tente de comprendre la brutalité qui l’habite et l’engourdissement général qu’il ressent.
Récit de l’intime et de la violence, «Avec un poignard» porte sur les relations factices, la mémoire et le deuil. C’est aussi un roman qui laisse parler la colère. Celle d’un fils envers un père fuyant depuis toujours, absent, ailleurs.